Jusqu’à la ligne de départ…

Comme la tradition le veut dans la famille Morvan à la veille d’un départ de course, des cierges sont allumés dans l’église de Camaret. Agnès, la maman de Gildas, et Madou, sa tante, n’ont pas dérogé à la règle et sont allées hier après-midi allumer le feu ! Niji est décidément bien accompagné…

Ce dimanche matin, le Figaro Bénéteau 3 de Gildas a quitté le quai de La Fosse à Nantes, comme les 46 autres équipages, pour une longue descente de la Loire jusqu’à la zone de départ devant Pornichet. A bord, Hugues Meili et Léon Morvan, le fils de Gildas, ont profité de l’ambiance incroyable de l’avant course de cette 50ème Solitaire Urgo Le Figaro avec Gildas, décidément en grande forme et bien reposé. Erwan Tabarly, le préparateur de choc, prenait lui la voiture et la remorque pour rejoindre Saint-Nazaire. « Tout va super bien, nous sommes tous les deux contents du boulot fait jusqu’à hier, c’est de bon augure ! Gildas va pouvoir partir serein cet après-midi et vite se retrouver en mode course. » confiait ce midi Erwan au volant (avec bluetooth évidemment !).
Plus que quelques heures avant le coup de canon à 16h25 et une première nuit seul en mer à ne rien lâcher !

2610 commentaires