Grosse option au large de la côte d’Albâtre !

Gildas Morvan n’a pas chômé depuis le passage hier après-midi de la marque Saint-Marcouf dans l’est de la presqu’île du Cotentin. Il faut saluer sa superbe remontée la nuit dernière dans du tout petit temps. Trajectoire parfaite, bonne vitesse, le skipper de Niji pointait ce matin en 11eme position à 6h du matin. Les conditions météo très changeantes et le courant fort au large du Havre ont contraint les solitaires à choisir leur camp, à tactiquer, bref à trouver la meilleure solution pour arriver à Dieppe en limitant les dégâts. Car c’est la foire d’empoigne sur cet ultime tronçon ! Les Figaro Bénéteau 3 naviguent au près serré (le vent est de face) et doivent tirer des bords dans une brise soutenue ! Le skipper de Niji a fait le choix de se placer au large pour parer les courants et revenir sur un seul bord rapide jusqu’à la ligne d’arrivée… 

A la côte, c’est un champ de mines : une mer courte et hachée et des cailloux ! Avec ce vent soutenu, le large est, on l’espère, la meilleure solution pour préserver le bateau et arriver à Dieppe en un seul morceau. Michel Desjoyeaux a d’ailleurs fait le même choix que Gildas.

Les concurrents de la 50e édition de La Solitaire Urgo Le Figaro sont attendus de pied ferme à Dieppe cet après-midi, l’organisation prévoit des arrivées très serrées. Dernière ligne droite pour le skipper de Niji !

Laisser un commentaire