Gildas Morvan, huitième de la Solo Concarneau Trophée Guy Cotten

C’est ce mardi au petit matin que Gildas Morvan a coupé la ligne d’arrivée de la Solo Concarneau Trophée Guy Cotten, accrochant une très belle huitième place au terme d’un parcours de près de 300 milles rythmé par des conditions météo très variées. Une ultime course de préparation avant la Solitaire URGO Le Figaro très riche pour le skipper de Niji auteur d’un magnifique départ dimanche à Concarneau. Fidèles à leur réputation, les figaristes ont livré une bataille rangée laissant penser qu’un pas de plus a été franchi dans l’apprivoisement de leurs nouvelles montures. Mais au-delà de la très belle deuxième place à la bouée de dégagement, du petit décalage trop prononcé à terre ou des réglages à affiner encore et toujours, ce qu’il faut avant tout retenir de cette course, c’est l’expression lâchée par Gildas à son arrivée : « J’ai pris du plaisir ! ». Tout est dit

C’est ce mardi au petit matin que Gildas Morvan a coupé la ligne d’arrivée de la Solo Concarneau Trophée Guy Cotten, accrochant une très belle huitième place au terme d’un parcours de près de 300 milles rythmé par des conditions météo très variées. Une ultime course de préparation avant la Solitaire URGO Le Figaro très riche pour le skipper de Niji auteur d’un magnifique départ dimanche à Concarneau. Fidèles à leur réputation, les figaristes ont livré une bataille rangée laissant penser qu’un pas de plus a été franchi dans l’apprivoisement de leurs nouvelles montures. Mais au-delà de la très belle deuxième place à la bouée de dégagement, du petit décalage trop prononcé à terre ou des réglages à affiner encore et toujours, ce qu’il faut avant tout retenir de cette course, c’est l’expression lâchée par Gildas à son arrivée : « J’ai pris du plaisir ! ». Tout est dit

Globalement, je suis content de ce que j’ai fait sur cette course. J’ai pris un bon départ et j’ai été dans le match tout le temps. C’était une très belle course de préparation et surtout j’ai pris du plaisir ! J’aurais bien-sûr pu mieux faire mais dans l’ensemble je suis vraiment satisfait d’autant que j’arrive à grappiller deux places sur la fin de parcours.  Je fais une petite erreur de placement au retour de Penmarc’h en allant trop à terre et je me fais décrocher par le paquet de tête.  Trop à droite ou trop à gauche, il faut à tout prix que je me discipline et que je reste avec la flotte. J’ai encore été trop gourmand mais j’ai un peu de temps pour rectifier tout ça avant La Solitaire. Je veux surtout retenir le fait que j’ai encore beaucoup appris sur le bateau et que les sensations sont là… 

Les mots du skipper de Niji à son arrivée au ponton à Concarneau ce mardi matin.

Prochain rendez-vous, la Solitaire URGO Le Figaro dont le départ sera donné à Nantes le 2 juin prochain. 

358 commentaires

Laisser un commentaire