Caler le bateau, le bonhomme et le dodo !

Jour de départ pour Gildas Morvan et Niji. A 15 heures, le duo a pris le départ de la Solo Concarneau Trophée Guy Cotten, dernière épreuve avant la Solitaire URGO Le Figaro. Un positionnement sur le calendrier qui lui donne sans conteste des allures de test à blanc et de validation finale pour LE grand rendez-vous qui mettra les voiles de Nantes le 2 juin prochain. Au large de la ville close, la flotte des 16 solitaires a mis le cap sur deux jours et deux nuits d’une course qui les fera passer par Ouessant, l’île de Sein (à bâbord), Belle-Île-en-Mer (à tribord), une marque au large de la Vendée (au niveau de l’île d’Yeu), Belle-Île-en-Mer (à bâbord), la Voleuse devant Bénodet, avant une arrivée jugée en baie de Concarneau. 

L’objectif est de valider le bateau et de partir comme je le ferai à Nantes sur la Solitaire. Être calé sur le bateau, le bonhomme, le dodo et la stratégie ! Nous partons pour deux nuits et deux jours de course avec une tournée des îles en guise de parcours. Nous allons partir avec du petit temps, du thermique, jusqu’à Penmarch’. Ensuite nous allons enchaîner avec un régime d’Est et assez de vent pour progresser. A partir de lundi soir, ça va bombarder ! Il faut s’attendre à 25 nœuds de vent au reaching. Ca ne devrait pas traîner.

Gildas Morvan faisant le point sur ce qui l’attendait sur cette Solo Concarneau, quelques minutes avant le départ.

 L’arrivée est prévue mardi 14 mai dans la matinée. D’ici là, la progression de Gildas Morvan et Niji est à suivre sur la cartographie officielle.

411 commentaires

Laisser un commentaire